Benjamin Buj ~ Vj Benj

J’ai commencé le vjing au début des années 2000 en travaillant pour le Flèche d’or café, à l’époque la salle était équipée de 5 énormes téléviseurs à tube ainsi que d’un vidéo projecteur. Nous filmions à trois caméras les concerts tous les soirs pour les retransmettre sur serveur real média ainsi que dans la salle. On travaillais avec des VHS, du flash, des visionneuses programmées avec director, de la diapo et des mélangeurs analogiques vidéo puis enfin sont arrivés Resolume, et Archaos, le vjing est devenu un phénomène incontournable.

Participant ensuite au collectif Negralux, j’ai écumé les salles de spectacle , les discothèques (BAtofar, tryptique, troisème lieu, cabaret sauvage, …) pour finalement officier en région PACA, avec le collectif drum n’bass marseillais Human et crew.

Cette partie de ma vie est désormais derrière moi, mais je garde l’amour des boucles, des visuels et de cette ambiance si particulière que celle du sound system.